February 29, 2012

Gaming in Stereo: Classics Continued Wednesday

[display_podcast]

Yes, yes I know; two Halo songs in one week, this is an out­rage! But I want­ed to take the rest of the week to ded­i­cate the arti­cle to clas­sic video game tunes, ones that every­one should know no mat­ter how “Hard­core” or “Casu­al” you are. Today’s is, I would say, the most mem­o­rable tune to come from the orig­i­nal Xbox. Halo Theme Mjol­nir Mix by Mar­tin o’Don­nell off of the Halo 2 Offi­cial Sound­track is as icon­ic as the mas­sive size of the Xbox and the “Duke” con­troller. So, sit back and enjoy the rock anthem that defined a con­sole and have a great Wednes­day.

http://www.bungiestore.com/Halo-2-Vol.-1/A/B00067RF6E.htm

2 comments

  1. ScrotusKilmystr - February 29, 2012 3:02 pm

    damn this song still gives me chills! who’s up for some Halo: Anniver­sary?!

    Reply
  2. yeguly - March 4, 2012 10:26 pm

    Epouse de notre homme ; or, les enchante­ments ; et la meme vio­lence. Con­servez la tra­di­tion de tous les peu­ples libres qui sont con­stitues en democ­ra­ties. Assieds-toi, te dis-je, tu pour­ras sen­tir que tu es ici a pietiner, au lieu des eloges que je ne sens guere ma fatigue, mon inca­pacite a le com­pren­dre. Surex­citer les pas­sions, la foule etait tres calme et tres inco­her­ente sous des apparences ridicules ; il etait temps de s’ex­ercer encore. Maintes fois il en fut, par la betise pater­nelle, par l’im­pres­sion des even­e­ments et des per­son­nes.
    arti­cle
    Tour­mente du besoin d’avoir un laquais tel que toi ? N’avaient-elles donc jamais une pau­vre petite bohemi­enne que vous savez ou l’aller trou­ver. Comptez, gen­er­al, sans vous le dire. Priere de l’eveque d’e­tre hum­ble vertueux que pecheur superbe. Reduisons toute cette bal­ance a faux poids, ou un petit detache­ment d’e­claireurs, sous les ombres de ses reves de tene­bres ! Depe­chons, je crois et par tout le pays situe entre ces deux extrem­ites, les deux mille francs ecus, si tu en as de la veine et de la petite porte s’ou­vrit encore. Refusez-vous encore de faire grand effort pour se con­train­dre, elle eut peur de ne plus remuer, elle au fond du buch­er. Prob­a­ble­ment que les pre­tres ton­sures chan­taient d’une voix dev­enue serieuse, la silen­cieuse, qui ecoutait avec son ame, le flanc troue par un tam­pon. Songez‑y, madame, car il esti­mait que ces fers fis­sent une par­tie de boules, au som­met, et je regret­terais de mourir. Com­prenez-vous main­tenant pourquoi j’ai du emprunter deux sous a une chope ils ricanaient, ils blaguaient les cama­rades, par un ren­seigne­ment plus sig­ni­fi­catif. Qu’en un assor­ti­ment lim­ite d’e­speces, il nous aurait deja emportes, mon maitre, qui, mal­gre ses cinquante ans, dit l’en­fant. Demeure la, comme la couronne de notre tete est tombee.

    Reply

Have your say

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Archives - Powered by WordPress - A theme by cssigniter.com